L’arbre ce miroir

 

L’arbre ne possède pas notre langage, nos références, nos codes, il semble immuable, la personne est seule face à lui et se trouve indubitablement renvoyée à elle-même.

Dans ce face à face soit nous restons sur la défensive, le doute, soit nous nous mettons en résonance, dans l’ouverture. Dans tous les cas nous sommes renvoyés à nous-mêmes.

Quelle que soit la réponse perçue de cet échange, elle nous permet d’améliorer la compréhension de notre fonctionnement. Nous aurons toutes les chances de devenir plus sensible à ce qui nous entoure, à nos comportements et ainsi à mieux rentrer en phase avec les qualités des arbres et affirmer les nôtres.

 

Ce que l’arbre peut nous apporter

 

Comme  tout être vivant, les arbres possèdent un champ énergétique, s’en approcher nous permet de nous en imprégner.

Les recherches scientifiques démontrent que marcher simplement en forêt peut déjà apporter un bien-être physique et psychique, raison de plus si l’on pratique des exercices adaptés.

La cristallisation de nos problèmes peut trouver une réponse grâce au lâcher prise facilité par la sylvothérapie, même si cela peut paraitre simpliste ces conditions d’ouverture facilitées  par la présence des arbres amélioreront notre perception des choses.

Apports physiques :

Se reconnecter avec notre corps, se recentrer sur lui.

Développer ses sens.

Relâcher ses tensions physiques.

Retrouver confiance en soi du fait d’une respiration plus adaptée et des capacités cognitives renforcées.

Système immunitaire renforcé.

 

Apports psychiques :

Vivre dans le présent.

Développer ses perceptions intérieures.

Relâcher ses tensions psychologiques.

Cette ouverture sur nous-mêmes, grâce à la forêt, doit nous faire prendre conscience que nous appartenons à un tout, que l’équilibre de la vie est fragile. Elle doit aussi nous sensibiliser sur la dégradation de l’environnement perpétrée par nos modes de vie, en France mais aussi ailleurs dans le monde. Agresser la nature, c’est nous mutiler.

La forêt est le stade ultime de l’évolution des formations végétales pour atteindre un équilibre appelé climax, tâchons de le maintenir en même temps que le nôtre.

 

 

La connaissance de la nature se fait par l’expérience, elle fournit des repères pour se (re)construire et mettre en valeur des capacités en nous parfois refoulées par un passé, une éducation familiale ou scolaire, un mode de société, un monde professionnel.

​​

Pour vous accompagner dans ce cheminement de la découverte nous vous proposons des formations de sylvothérapie dans l’Aude plus précisément sur le plateau de Sault où se trouvent des forêts séculaires issues de régénération naturelle de sapins, de hêtres, de pins et d’épicéas mélangés avec des frênes, des merisiers, des bouleaux, des sorbiers, etc. au gré des stations.

La perception des arbres, la plénitude que l’on peut ressentir en sera facilitée, elle sera plus difficile si l’on chemine dans une forêt artificielle (plantation rationalisée). La biodiversité en est absente, les liens entre les arbres et les champignons en sont réduits, l’entraide y  est limitée, une monotonie paysagère s’installe. L’arbre malheureusement s’y retrouve bien souvent seul ! Dans ce cas-là il serait peut-être plus opportun que nous lui apportions nos énergies…

Cette formation se décline aussi bien par des stages d’un week-end pour les particuliers (voir programme) que par des stages plus longs pour les entreprises (voir programme).

Pourquoi faire un bain de forêt ?

Expérimentation

© 2016 Le chant du pissenlit . Site créé par Fany Porté et Patrick Castagnas

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon